Djimêh sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   « Liké nga tra sui di’n, sè liké sô’n tra awè ô be soumin sou. » Littéralement, « ce qui capture l’éléphant puis le dévore, si celui-là capture un buffle, on ne le suit pas. » Cet aphorisme Baoulé entendu à Assandrè, dans le Walèbo, mérite d’être décrypté. En effet, ce qui est mis en relief ici dans cet aphorisme de raison n’est ni la cruauté de cet être qui aurait pour proie l’éléphant ni ses aptitudes de chasseur de gros gibier. C’est sa voracité, son avidité ou son air d’ogre ou encore sa gloutonnerie que véhicule la quintessence de … Continue reading Djimêh sur la voix africaine

Connaître FOLOGO sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   FOLOGO ou l'un de ceux qui aiment leur pays Mesdames et messieurs, chers visiteurs de Wagnophè, en tant qu'observateur des scénari politiques à relents sociaux de la Côte d'Ivoire, je m'autorise à parler de Fologo. En effet, certains des nôtres, pour plus d'émotions que de raisons, parlent de cet grand homme sous un angle alimentaire, sans prendre le recul nécessaire pour analyser et ses propos et ses prises de position. Il disait et je cite : "Nous allons chercher le président Houphouët-Boigny, avec une torche en plein jour." (J'ai déjà écrit sur cette pensée.) Au lieu de chercher à décrypter … Continue reading Connaître FOLOGO sur la voix africaine

Incertitude sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   Mon incertitude Il semble que nous autres, enivrés par notre envie raisonnable de retrouver la Côte d'Ivoire vivifiante avec les cerveaux et les bras mis sous l'éteignoir, sept longues années durant, ayons omis de faire figurer sur la longue liste des bénéficiaires de la loi d'amnistie un autre prisonnier. Celui-là se prénomme "RTI". La RTI des débats parlementaires, La RTI des éditions spéciales avec Jo-Diom, La RTI de la production avec Pol, La RTI du journal télévisé avec Aoulou, La RTI des arts avec Nadjé, La RTI des visites officielles avec Taï, La RTI des contes de chez nous, La … Continue reading Incertitude sur la voix africaine

Pour le renom d’Assandrè sur la voix africaine

la voie qui conduit à à entendre la voix africaine   Les gens qui militent pour le renom de leur village Il existe des femmes ou des hommes qui, à travers une volonté et des actes palpables, font connaître le nom de leur localité. En effet, certains construisent entièrement leur village pour lui donner une envergure de ville moderne. Houphouët-Boigny est un excellent exemple de ce type. Il aura fait de Yamoussoukro ce que nous connaissons. D'autres, par contre, construisent dans leur localité et ensemble leurs bâtis rehaussent ladite localité. En effet, les Akyé sont de cet ordre et un exemple d'illustration est la localité de Montezo, à quelques encoignures de … Continue reading Pour le renom d’Assandrè sur la voix africaine

La prophétie sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   La prophétie Il nous avait tout dit, sans facture Cupides Stupides Nous n'y avions entendu que fracture Il a tenté, en vain, de nous construire Sots Idiots Nos esprits oeuvraient à déconstruire Vertueux et courageux il prit Dieu Persévérant Vétéran Des deux mains il ouvrit ses yeux Pour indiquer ce que réserve l'aventure Impurs Obscurs Il nous vint, effective, la mésaventure Sept ans de crime pour réconciliation Croutards Roublards Enrichis, ils veulent défaire la rébellion Retenez, l'Adjanou a perdu neuf vies Paisibles Sensibles Pendant que vous avez une autre vie Il revient, le cœur dans la main Toujours généreux Encore … Continue reading La prophétie sur la voix africaine

La masse paysanne sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   Trop est reproché à la masse paysanne Mesdames et messieurs les présidents de mutuelles de développement local, ce post vous est spécialement dévolu afin que vous y puisiez des ressources à exploiter pour accroître l’économie de vos localités. En effet, avec un recul bénéfique permettant une sereine observation, nous découvrons que des analyses hâtives, superlativement erronées, sont faites sur nos parents paysans. Notre regard porte essentiellement sur les populations rurales du département de Sakassou que nous pratiquons assidûment. Cependant, ce qui est dit ici vaut pour toute la masse paysanne, quelle qu’elle soit. Notre constat est que nos populations rurales … Continue reading La masse paysanne sur la voix africaine

Le parlement sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   Parlement (Assemblée nationale et Sénat) Y aurait-il un seul député en Côte d'Ivoire ? Existerait-il un seul sénateur en Côte d'Ivoire ? Mesdames et messieurs, chers visiteurs de Wagnophè, je suis tourmenté par un questionnement relatif au rôle méconnu du député et à de celui non moins rêveur du sénateur. Je vous prie de ne pas prendre mes interrogations au pied de la lettre. Ma préoccupation de ce jour est d'interroger le parlement ivoirien quant à sa vocation conférée, à la lumière de l'actualité tumultueuse à connotation de concussion de notre pays. Dans le pays d'Houphouët-Boigny où la politique a … Continue reading Le parlement sur la voix africaine

Le tutorat sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   L'Africain et le tutorat Je n'ai jamais prononcé à l'endroit de quelqu'un le terme "Tonton" ou "Tantie". Je trouve que ces mots sont l'expression d'un manque d'assurance doublé d'une illusion de parenté. Dire monsieur ou madame ne tue pas pour autant une parenté ou une alliance établie. Notre goût d'Africains de tout obtenir par les autres nous enjoint de faire prévaloir des prétendues parentés. Malheureusement, ces termes sont ceux des incompétents notoires qui ne comptent que sur une parenté factice pour exister. Au nom de cette parenté de tricherie et de subordination, les fils et les filles à papa ont … Continue reading Le tutorat sur la voix africaine

Un aphorisme Baoulé sur la voix africaine

La voie qui conduite à la voix africaine   « Liké nga tra sui di’n, sè liké sô’n tra awè ô be soumin sou. » Littéralement, « ce qui capture l’éléphant puis le dévore, si celui-là capture un buffle, on ne le suit pas. » Cet aphorisme Baoulé entendu à Assandrè, dans le Walèbo, mérite d’être décrypté. En effet, ce qui est mis en relief ici dans cet aphorisme de raison n’est ni la cruauté de cet être qui aurait pour proie l’éléphant ni ses aptitudes de chasseur de gros gibier. C’est sa voracité, son avidité ou son air d’ogre ou encore sa gloutonnerie que véhicule la quintessence de la pensée en laissant poindre, … Continue reading Un aphorisme Baoulé sur la voix africaine

Le journalisme sur la voix africaine

Journalisme, divination et objectivation Chers lecteurs miens, au-delà de l’activité intellectuelle qui caractérise, à n’en point douter, le métier de journalisme, il est regrettable de constater que ceux des nôtres qui y exercent ou s’y essaient se laissent influencer par la péjoration. Cela est subordonné au fait que les sens des mots journalisme, divination et objectivation qui auraient dû concourir à instruire en informant, sont largement galvaudés, à l’exercice, dans les médias. Voyons, ensemble la sémantique qui sied à ces mots dès lors que nous recherchons la qualité dans nos productions intellectuelles. Qu’est-ce que le journalisme ? Le journalisme est le travail, l'activité, la profession de journaliste. C'est aussi le … Continue reading Le journalisme sur la voix africaine

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer