De la nécessité d’un code vestimentaire

La nécessité d'un code vestimentaire Un code vestimentaire est la norme vestimentaire exigible en un endroit précis, à une cérémonie publique, dans une administration publique et même dans une communauté. Chers lecteurs, convenez avec moi que nos tenues actuelles, surtout celles de la gent féminine exigent d'être codées, dans les services. Des hommes et des femmes se sont vus refuser l'accès au tribunal d'Abidjan à cause de leur tenue. J'accepte que cela se fasse au détriment d'usagers désinvoltes car on ne va pas dans une administration avec des convictions vestimentaires. On y va en ayant en tête de rencontrer des hommes et des femmes à respecter, alors on prend soin de … Continue reading De la nécessité d’un code vestimentaire

Que nos études nous soient bénéfiques et non trompeuses !

Les subtilités attractives d’une étude Nous félicitons le ministère de l’éducation nationale de Côte d’Ivoire pour avoir mis en ligne un document intitulé : RAPPORT D’ANALYSE STATISTIQUE 2013-2014 Le document a l’avantage de présenter des données chiffrées sur l’école dans le pays. Nous nous intéressons, ici, à un facteur que le rapport présente astucieusement positif duquel pourtant l’œil d’avertis perçoit les subtilités fallacieusement introduites dans l’optique de taire les grosses aspérités qui gangrènent le système. Il s’agit de l’analyse portée sur le taux d’encadrement dans le système scolaire en Côte d’Ivoire. Le taux d’encadrement est un indicateur qui permet d’apprécier la qualité de l’enseignement dans un système scolaire donné. Plus … Continue reading Que nos études nous soient bénéfiques et non trompeuses !

Amoindrir le temps d’un enrôlement

Deux journées pleines pour un enrôlement Pour faire son passeport, l'Ivoirien doit s'acquitter d'un timbre évalué à quarante mille francs. Cette somme est payable uniquement et exclusivement dans une banque de la place. Pour prendre l'argent et donner un reçu qui tient lieu de timbre, la banque dispose d'un guichet unique et exclusif. Supposons que cinq cents demandeurs arrivent au même moment. Moi qui ne suis pas expert en sécurité des banques, je vous signale qu'un attroupement pareil est sujet à toutes les analyses possibles. En plus, pourquoi obliger les citoyens à s'agglutiner là où il n'y a véritablement pas lieu de voir un seul individu ? Messieurs les informaticiens … Continue reading Amoindrir le temps d’un enrôlement

Les interférences linguistiques

Réponse publique à un commentaire Un internaute a demandé à savoir pourquoi le Baoulé a une absence du son "j" dans son lexique d'élocution. Wagnophè étant un espace d'instruction, je demande aux connaisseurs de nous aider à expliquer ce fait. Mais en attendant les connaisseurs, je vais avancer une esquisse de réponse. En effet, le concept qui convient pour expliciter ce fait est "l'interférence linguistique". On se rend seulement compte de cette situation au moment où le Baoulé s'exprime en français. Vous ne trouverez jamais de mot Baoulé comportant le son " j". Par ailleurs, les Africains possèdent le son " GB", dans prends mon gbô, Agboville, Gbagbo, Ndja Gbahi, … Continue reading Les interférences linguistiques

Une attitude

Les lourdeurs de notre culture. Je voudrais plutôt aider à la compréhension de notre incompréhensible indolence en politique qui suscite désolations et désapprobations chez les observateurs des attentes à nous imputées. Que vous soyez Baoulé ou non, je vous suggère d'accorder votre clémence à vos amis Baoulé de qui vous attendriez beaucoup mais qui vous offriraient moins que ce qu'ils devraient. L'individu Baoulé est viscéralement victime des pesanteurs inadmissibles de son organisation sociale. Peuple essentiellement croyant et de culture monarchique, le Baoulé est respectueux de l'ordre établi, que cet ordre soit tortueux ou déshonorant. Dès l'instant où la société est amenée à reconnaître quelqu'un comme chef, l'individu s'en accommode, et … Continue reading Une attitude

FEMURS

La Fédération des Mutuelles des Ressortissants de Sakassou (FEMURS) Avertissement strict : Que les claudiquants et titubants affectifs s'abstiennent de lire les lignes qui vont suivre. Leurs affects saisonniers, conjugués en tribulations intestinales ou en clinquant, ne sont pas appelés en ce lieu d'expression de haute affectivité aux miens. Pour être positif, il faut commencer par être entier, authentique et désintéressé. Chers animateurs, visiteurs et amoureux de Wagnophè, faisons la promotion de nos cultures. Il y a une expression Wê de grande portée intellectuelle que j'affectionne beaucoup, énoncée ainsi qu'il suit : "Nin-sé-mon !" Le feu n'est pas encore éteint. Il est entier, on peut le raviver, le vivifier, en élever … Continue reading FEMURS

L’amoralité en Afrique noire

La moralité, l'immoralité et l'amoralité régnantes Il est difficile, pour l'être social, de se poser en observateur des réalités sociales dont il est, par essence, acteur. Voilà pourquoi il est exigé de posséder une grande culture scientifique pour apprécier objectivement les faits sociaux. Depuis toujours, les africains combattent l'immoralité en instruisant par des contes la moralité. Tout conte dans nos villages finissait par la mise en relief d'une moralité. Nos sociétés traditionnelles ne s'en portaient pas mal. Il y eut l'intrusion des actions délibérées de dévaluation colonisatrices de nos cultures africaines. Cela relève de l'immoralité logique et volontaire de la part du colonisateur. Finalement, nos cultures perdirent leurs valeurs propres pour … Continue reading L’amoralité en Afrique noire

L’orpaillage clandestin

L’orpaillage clandestin aux portes de Sakassou Chers miens, un des nôtres, le Colonel Konan Francis, m’a fait l’honneur de me joindre ce jour pour me féliciter relativement à mes appels à la cohésion et à l’union des filles et des fils de Walèbo. Il m’encourage à continuer tout en me demandant d’envisager la mise sur pied d’une cellule de réflexion sur l’essor de Walèbo. Dans nos échanges, il est apparu que le fléau d’orpaillage clandestin se signale insidieusement dans notre localité. Allons-nous laisser nos villages s’exposer aux dangers connus et non maîtrisés de cette activité pernicieuse ? Pour ceux qui se donnent le loisir de m’entendre, je vous expose ce … Continue reading L’orpaillage clandestin

Promiscuité et foi sur la voix africaine

La voie qui conduit à entendre la voix africaine   Le danger de la promiscuité J'ai constaté que le fait de vivre en groupe et dans les groupes, corrode et la personnalité et la mentalité. Ainsi, il n'est ni rare ni surprenant pour l'individu d'apoter une religion qu'on lui impose en croyant s'être converti. Aussi on quitte sa religion pour embrasser une qu'on trouve plus apte aux miracles. Observez ce phénomène chez les habitants des villes ou quartiers à forte densité de populations. Les gens qui n'ont pas une forte personnalité et qui sont en proie à la mode vacillent au gré des humeurs d'annonceurs de bonnes nouvelles et de … Continue reading Promiscuité et foi sur la voix africaine

Merci aux cadres

Merci aux cadres de Sakassou (Walèbo) Hier samedi 18 juillet 2017, les filles et fils de Walèbo, transis de douleur, ont rendu des hommages posthumes à l'un de nos grands cadres, en l'occurrence Oka Amani Mathurin, qu'ils avaient à conduire à sa dernière demeure, dans son village Konamoukro. Les cadres sont arrivés de toutes les tribus. Eux tous ont donné de leurs moyens pour les obsèques du doyen. Lors des dons, un symbole aura attiré mon attention. Il s'agit des dons faitspar deux mutuelles de village. En effet, en dehors des organisations politiques connues, la Mutuelle du village de Konamoukro et celle d'Assandrè ont posé des actes forts. Je ne … Continue reading Merci aux cadres

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer