La parenté n’est pas que biologique, elle est aussi sociale

La parenté dans une organisation sociale Chers lecteurs, nous allons connaître ici une histoire réelle que je vais vous présenter en changeant les variables afin de ne pas heurter les sensibilités et les susceptibilités. Pour moi qui prends beaucoup de soins à observer les faits de notre société humaine, je puis affirmer que pour bon nombre de sociétés, l’harmonie, la cohérence et la cohésion sont les maîtres-mots qui gouvernent les actes des responsables sociaux. Combien de personnes ont dû taire une querelle après avoir connu la relation parentale qui les lie à leurs supposés ennemis ? Combien d’hommes ont-ils ramené leurs prétentions à la baisse après avoir su la réalité … Continue reading La parenté n’est pas que biologique, elle est aussi sociale

Le concept de liberté africaine

Très prochainement l’Afrique sera libre A l’école occidentale, on nous avait présenté Samory Touré comme sanguinaire. On nous disait qu’il pratiquait la politique de la terre brûlée. Il nous a fallu attendre longtemps pour que des Africains (des historiens) convaincus de la valeur de leurs acquis viennent présenter Samory Touré comme résistant à la pénétration française. Mais aucun musulman africain n’a plus daigné adopter le prénom Samory car l’occident aura réussi à nous intérioriser une image négative de ce fervent musulman. Il lui était d’ailleurs reproché de faire une islamisation à outrance qu’ils avaient décrite avec leur regard et leurs mots. C’est par la communication, par la contrefaçon des informations … Continue reading Le concept de liberté africaine

Hommage à NOKAN

LA VOIX GRAVE D'OPHYMOI Violent était le vent Mon chemin débouche sur la grand-route Les petites rivières Voici les titres de quelques uns des ouvrages écrits par Charles NOKAN, un universitaire Baoulé. L'auteur fait montre, dans chacun de ses ouvrages, d'une liberté sociale d'expression, d'une liberté stylistique d'écriture mais aussi d'un art exquis de la connotation, de la dissimulation qui particularise son style. Regardez et relisez le premier titre que nous avons écrit en caractère d'imprimerie, LA VOIX GRAVE D'OPHYMOI. Si l'on n'attire pas votre attention sur le contenu lexical de titre, si l'homme de Wagnophè ne vous y invite pas, vous n'y verrez que la voix d'un homme. Richesse … Continue reading Hommage à NOKAN

La femme vêtue

Quelle(s) différence(s) entre le soupçon de nudité et la réelle nudité ? Je m'engageai sur la voie de l'observation destinée à établir une fiche de comparaison. Le premier objet qui se présenta à moi fut la femme. La femme portait pour son apparition un collant heureusement non transparent qui sculptait ses rondeurs. Le tissu de ce collant semblait épouser les formes qu'il touchait. Ainsi toutes les parties à aspérités se mettaient en relief avec l'indolence mille fois coupable et indiscutable du collant. La souplesse des rondeurs était gentillement tolérée et splendidement amplifiée par le collant. Elle portait un haut qui n'était pas moins collant. Son tissu, du même ordre que … Continue reading La femme vêtue

Vers la fin

Superbe mystification Lorsqu’éclata le désordre l’on prétextait d’établir de l’ordre ; J’observai malgré l’invitation propagandiste à nous mordre ; Que la confusion s’enfla et le fossé s’élargit dans le corps ; Je remarquai alors que pour tenir, le mensonge prit un cor ; La fausseté tronqua promptement la cohésion en une phobie ; Le soi-disant frustré, fourbe, frustrait au gré de la xénophobie ; Le soi-disant spolié, grimacier, spoliait par des lacérations ; Le soi-disant dépossédé, affété, dépossédait avec dilacérations ; Tout devint sens dessus dessous, souhait du bourbeux ; Cédés à eaux, nous voilà dans un trouble boueux ! Les représentants du peuple déboutés livrés à la crapule ; … Continue reading Vers la fin

Proportion et proportionnalité

Question de proportion ! Question de proportionnalité ! Dans une classe d’apprenants à Wagnophè en 1977, nous étions quarante-neuf (49) élèves dont treize (13) filles. La proportion des filles était 13 sur 49 et celle des hommes était 36 sur 49. A l’entrée en sixième, 28 garçons et 10 filles sont déclarés admis. La proportion des garçons admis était 28 sur 36 (77,78 %) et celle des filles admises était 10 sur 13 (76,92 %). Ces chiffres nous donnent l’idée de ce qu’est la représentativité dans n’importe quel milieu. Et ce qui est vrai en mathématiques est vrai partout sauf en politique. Car en politique il peut être décidé de … Continue reading Proportion et proportionnalité

Djèla-Lou Zawly

La danse Qu’est-ce que la danse ? La danse est un des arts du mouvoir du corps humain constitué d'une suite articulée de mouvements cadencés, souvent rythmés par de la musique chantée et/ou instrumentée. La danse est soit un ensemble caractéristique de mouvements chargés de significations particulières. Comme dans le Gholy, l’Agbouyrôh ou le Zangbétôh, elle est soit une gestuelle inspirée par une symbolique culturelle ou initiatique. Elle tend généralement vers une sorte de rôles muets ou de forme de théâtre dont les expressions principales sont l’attitude et le geste, sans recours à la parole. La danse chez les Gouro Chez les Gouro, peuple connu pour ses amours relatifs à … Continue reading Djèla-Lou Zawly

Poésie

Acrostiche à l’homme Grand communicateur objectivement nominé ; Etre sublime par le langage au verbe dominé ; Oh ! Que c’est immense cette œuvre conçue ; Rhétorique droite des connaissances reçues ; Gradations manipulées avec autant de facilité ; Extrême prestance tributaire d’une familiarité. Tous nous vous admirions surtout à l’écran ; Avantage réel pour quiconque aimait le cran ; Intrépide travailleur qui le prouvait en art. Belle et altière silhouette en tenue respectable ; Enjolivé d’un costume à cravate responsable ; Nippé au ton et à l’aspect des événements ; Soins exquis surtout à l’aune des mouvements ; Ordinaire dans les hautes prestations enlevées ; Nul ne protesterait que … Continue reading Poésie

Vision étriquée

Allons apprendre le Baoulé Chers lecteurs miens, voici un échange que j’ai eu par mails avec un Baoulé originaire de Kpliklôh. Quel nom de localité chargé de majesté ! Quelqu’un, un jour, écrivit Prikro qui altéra profondément la grandeur dont est chargé ce nom, en référence à un illustre disparu, et cela ne nous a jamais émus. Chers lecteurs, voici le courrier de cet homme avec lequel j’ai fait le premier cycle du collège. « Pyco, je voudrais que tu me répondes franchement. Est-ce que tu crois que l’expression "je suis Baoulé" a aujourd’hui la même signification pour tous nos frères et nous ? » Quelle est la problématique du … Continue reading Vision étriquée

Sans corruption

Hommages à quelques dignes fils de Côte d’Ivoire Chers grands hommes de chez nous, hommages à vous ! Vous êtes nombreux à mériter qu’on vous rende de vibrants hommages. Mais même un ouvrage qui vous serait exclusivement réservé ne pourrait pas vous répertorier de façon exhaustive. Souffrez donc que j’en retienne quelques uns dans lesquels vous vous reconnaîtrez par des aspects qui vous accrochent. Je sens le besoin de vous rendre hommage, à titre posthume ou non, car avec beaucoup de recule, beaucoup d’analyses, beaucoup de comparaisons, je vous découvre comme des gens géniaux. Des bâtisseurs de sociétés fortes. Partant d'une telle conception, la hiérarchie n'est pas observée. Soyez indulgents … Continue reading Sans corruption

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer